Un peu d'Histoire...


Le manoir des Hayes

L'échauguette
XVI siècle calcaire et ardoise

Cette petite tourelle, bâtie en forme d'échauguette, est accrochée au mur d'enceinte de l'ancien manoir des Hayes, tout à côté de la porte d'entrée, en surplomb de la route. Elle paraît placée a cet endroit pour abriter un arquebusier pour surveiller l'arrivée éventuelle d'ennemis. Pendant les guerres de religion qui ravagent tout particulièrement la contrée, les protestants se réunissent souvent dans des souterrains, creusés dans la falaise tout au long de la Dême, mais dont il reste peu de vestiges. Des guetteurs, installés dans cette tour sont peut-être chargés de donner l'alerte aux habitants du château qui ne se sont pas encore abrités.

L'échauguette du manoir des Hayes

La porte
XVI siècle tuffeau

Du manoir des Hayes résidence de la famille de Berziau, il ne reste que cette porte sculptée qui aurait vu passer Henri IV. Hurozius (Henry) de Berziau, converti au protestantisme, secrétaire des commandements du Roi, est en effet ami de Sully. Alors que les guerres de religion font rage dans la contrée, son manoir est incendié et il ne conserve la vie qu'en se cachant dans les souterrains qu'il à fait creuser dans son domaine.

la porte du manoir des Hayes


motif


Le château de la Marcellière

XVI et XVII siècle calcaire et ardoise

Quelques temps avant la promulgation de l'Edit de Nantes le 13 avril 1598, Hurozius (Henry) de Berziau fit construire (entre 1586 et 1589) le Château de la Marcellière sur la commune de Marçon pour s'y retirer.

le château de la Marcelliere


La Marcellière dans la presse régionale

La Marcellière dans la presse régionale


motif


Le château du Fresnes-Savary

XVI et XVII siècle calcaire et ardoise

Demeure de la famille Bonnin de La Bonninière de Beaumont, Marquis et Comtes de Beaumont-la-Ronce, Marquis de la Chartre-sur-Loir, pairs de France, Seigneurs des Châteliers, Beauvais, Le Fresne-Savary, Fontenay, Châtillon.

Le château du Fresnes-Savary


motif


Haut de page
Haut de page