Les Hôtes Illustres

Blason de la famille Berziau



Notice généalogique de la famille de BERZIAU ayant fait souche à Beaumont-la-Chartre & Marçon

La famille de BERZIAU est à l'origine une famille noble qui possède la terre de « Mesnil-Berziau » du Vicomté de Faleze, (1)
et la terre de « la Salle » près de Montoire en Vendômois.

L'ancêtre le plus ancien de cette notice généalogie avait pour nom Charles de BERZIAU , et portait qualité de Chevalier, Seigneur du « Mesnil-Lestreum » au dit Vicomté de Faleze, et du présent Vicomté d'Argentan.

Charles de BERZIAU laissa les enfants suivants :

Olivier de BERZIAU, seigneur dudit Mesnil, lequel ne laissa que des filles.

Maurice de BERZIAU , second fils de Charles ; après avoir longtemps porté les armes sous le règne du roi charles VII, il se retira en Vendômois, où il acquit les terres de : la salle, près de Montoire, de Courtenvaux, de la Vallée, et autres acquisitions.
Il épousa Agnès ACELIN en l'an 1432, de laquelle il laissa les enfants suivants :

Enfants Maurice de BERZIAU - Agnès ACELIN :

Jacques de BERZIAU, né vers 1430 et décédé à Lyon vers 1500, Secrétaire du Roi, sous les règnes de Louis XI et Charles VIII, époux de Alison BOCHETEL, puis, en secondes noces de Jeanne de VILLIERS.

Jean de BERZIAU , Chevalier Sieur de Courtenvaux, Bailly et Capitaine de la Ville de Chartres, secrétaire du frère du Roi Louis XI mourut pendant les guerres de Bourgogne en l'an 1479, après avoir épousé Jacquette HAMELIN , fille du Bailly de Touraine, de laquelle il laissa les enfants suivants :

Enfants Jean de BERZIAU - Jacquette HAMELIN :

Martin BERZIAU , mort en bas âge.

Nicolas de BERZIAU , Écuyer Seigneur de La Riaudière, Secrétaire du Roi et Contrôleur Général de l'Artillerie, premier Seigneur des Hayes

Gervais de BERZIAU , seigneur de Glateuille, mort sans hoirs. (2)

Jeanne de BERZIAU .

Martine de BERZIAU .

Guillemine de BERZIAU .

Jean de BERZIAU né en 1472, Avocat Général du Roi en la Chambre des Comptes à Paris, Lieutenant Général au bailliage
de Chartres, il épousa Marguerite SEGUIER , fille de Gérard SEGUIER, Seigneur de La Verrière, et de Dame Marguerite de VAUDETARD, de la susdite alliance est issu :

Enfant Jean de BERZIAU - Marguerite SEGUIER :

Robert de BERZIAU , Chevalier seigneur de La Marcellière, de Grangemenant, de Molins et Conseiller du Roi au Parlement de Paris, lequel eut pour femme Damoiselle Jeanne BURGENSIS (décédé après 1559). De ce mariage sont issus plusieurs enfants, entre lesquels :

Enfants Robert de BERZIAU - Jeanne BURGENSIS :

Marguerite de BERZIAU épouse de Gabriel de RAPIERE Conseiller au Parlement de Rouen.

Guillaume de BERZIAU Sieur de La Marcellière.

Richard de BERZIAU Prieur de Montoire.

Claude de BERZIAU Écuyer Seigneur de Molin et de Grangemenant, Conseiller du Roi au Grand Conseil, Premier seigneur de Molins, décédé le 18 mars 1578.

Hiérosme (Jérôme) de BERZIAU , Écuyer Seigneur de La Marcellière, Secrétaire d'état du Roi Henry le Grand, étant alors Roi de Navarre lequel de son mariage avec Jeanne CAILLART a aussi fait branche.

Hurozius (Henry) de BERZIAU , fondateur du Château de la Marcellière, à Marson (Marçon 72), dont on parlera ci-après, qui épousa successivement Claude de TRAGIN de COHARDON , et Jeanne CAILLAUX , il est né de ces mariages :

Enfants Hurozius (Henry) de BERZIAU - Claude de TRAGIN de COHARDON :

Jeanne de BERZIAU , baptisée le 8 mars 1603 à Saint-Georges-de-la-Couée, morte quelques jours après sa naissance Hurozius (Henry) de BERZIAU a fait présent à la Fabrique (3) de Saint-Georges-de-la-Couée d'une paix émaillée, mentionnée dans l'inventaire de 1609.

Renée de BERZIAU , baptisée le 1 octobre 1608 à Beaumont-La Chartre 72. [voir l'acte de baptême] voir l'acte de baptême

Louise de BERZIAU , baptisée le 12 décembre 1612 à Beaumont-La Chartre 72. [voir l'acte de baptême] voir l'acte de baptême

Enfant Hurozius (Henry) de BERZIAU - Jeanne CAILLAUX :

Henri de BERZIAU , Seigneur de La Chenuère à Ruillé-sur-le-Loir.

Enfant Hiérosme (Jérôme) de BERZIAU - Jeanne CAILLART :

André de BERZIAU , Conseiller au Parlement et Abbé de Morigny, décédé le 17 août 1642.

Théodore de BERZIAU , (premier du nom) décédé vers 1586, Écuyer Seigneur de Graue, il eut pour femme Catherine de HELIN , dont sont issus :

Enfant Théodore de BERZIAU (I) - Catherine de HELIN :

Théodore de BERZIAU (deuxième du nom), Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Président ès Requêtes de la Cour de Parlement, Seigneur de Graue, Boigneville, Saint-Val, Pruné, s'allia vers 1620 avec Jeanne LOTIN , fille de Guillaume LOTIN, Seigneur de Charnie, Vicomte de Vaux, Conseiller du Roi, Président ès Enquêtes du Parlement. De cette alliance sont issus :

Enfants Théodore de BERZIAU (II) - Jeanne LOTIN :

Théodore de BERZIAU, (troisième du nom), Seigneur de Saint-Val et de Mais, Capitaine au Régiment des Gardes, tué à la bataille de Lens.

Catherine de BERZIAU, religieuse à l'abbaye de Notre-Dame du Trésor (Eure et Loir).

Elisabeth de BERZIAU, religieuse à l'abbaye de Notre-Dame du Trésor (Eure et Loir).

Anne de BERZIAU, religieuse à l'abbaye de Belhomert (Eure et Loir).

Louise de BERZIAU, religieuse l'abbaye de Belhomert (Eure et Loir).

Anne Marie de BERZIAU, femme de Messire Claude de REFUGE, Lieutenant Général des Armées du Roi, de laquelle il a plusieurs enfants.

André de BERZIAU, (1620-1693), Oratorien, Conseiller au Parlement de Paris et Abbé de Morigny près d'Etampes (Essonne).


(1) Falaise, vicomté dépendant du Duché de Normandie, sous l'autorité du Duc de Normandie, puis du Roi de France.

(2) Sans héritier.

(3) Fabrique ou conseil de Fabrique : Dans la France du Moyen-âge et de l'ancien régime, groupe de clercs ou de laïques administrant les biens d'une église.


Source : Généalogie de BERZIAU, auteur : Jacques FOUCHER.



Voir la page généalogie de la famille de BERZIAU



motif


Le château de La Marcellière

Il fût bâti (entre 1586 et 1589) pendant le règne d'Henri IV (1553-1610) par Hurozius (Henry) de BERZIAU écuyer, chevalier, chancelier de la reine de Navarre, sieur de la Marsillière en Marson, (Marçon 72340) ami intime de Sully ministre du roi Henri IV.
Il appartenait à l'ancienne et noble famille de BERZIAU, seigneurs de Bessé et de Courtanvaux.

Ce seigneur obtint la faveur de prendre, dans la forêt de Bersay (Bercé), tout le bois nécessaire à cette construction, avec quatre sols de haute paye pour les charrois. Protestant, il doit défendre chèrement sa foi et sa vie contre les ligueurs, particulièrement actifs dans la région.


Le château de la Marcellière

Pendant les guerres civiles du temps de la ligue, les vastes caves et des souterrains du château, qui, dit-on, sétendaient à trois lieues, et pouvaient cacher une armée, lui servirent de refuge.

La grange, qui existe encore, est remarquable par son élévation : cétait un temple protestant. Hurozius (Henry) de BERZIAU est aussi le seigneur de la Chesnuère ou Chênuère à Ruillé sur Loir (prés de Bessé) et reçoit souvent la visite du roi de France dans ses propriétés.

Hurozius (Henry) de BERZIAU semble avoir suivi avec grand soin la construction de ce lieu, où il veut « s'y reposer de ses longs travaux » et terminer ses jours, comme l'indiquait une plaque gravée apposée sur un mur, aujourd'hui disparue (I.S.M.H. 1985).



motif




Haut de page
Haut de page