Les Activités


carte de visite Cosmos Pictures Le monogramme de Roberto Rastapopoulos
Monogramme de
Roberto Rastapopoulos
carte de visite Arabair



L'ignoble Roberto Rastapopoulos est un homme d'affaires milliardaire, aux multiples activités parmi lesquelles nous pouvons citer : Propriétaire et Directeur général des studios de cinéma Cosmos Pictures, armateur naval, patron de plusieurs médias de presse et d'audiovisuel. Il est aussi Président Directeur Général de la compagnie aérienne Arabair dont le siège est à Wadesdah au Khemed.


Il a également un côté obscur, nous l'avons découvert grâce à Tintin : C'est un criminel international de grande envergure.


Grand Maître de la socièté secrète de Kih-Oskh qui contrôle le trafic d'opium, kidnappeur de milliardaire avec extorsion de fonds, chef de trafiquants d'esclaves africains sous le nom d'emprunt de Marquis di Gorgonzola , et enfin gourou d'une secte qui pratique la contrefaçon d'œuvres d'art sous le pseudonyme de Endaddine Akass.


la biographie du mage Endaddine Akass

Les Associés


Allan Tompson

Allan Tompson

Mitsuhirato

Mitsuhirato

Mull Pacha

Mull Pacha

Docteur Krollspell

Dr Krollspell

Le fakir

Le fakir

Kurt

Kurt

Yamato

Yamato

Omar ben Salaad

Omar ben Salaad

Fernand Legros

Fernand Legros

Voici une galerie de portraits, où sont rassemblés les principaux bandits et hommes de mains au service de l'abject Roberto Rastapopoulos.

On peu reconnaître :

Allan Tompson Commandant en second du «Ramona», et fidèle lieutenant de Rastapopoulos, toujours présent à ses côtés

Mitsuhirato Espion à la solde des Japonnais et trafiquant d'opium, il manie le couteau, le pistolet et la seringue de «radjaïdjah»

Mull Pacha Alias «Docteur Müller», du quartier général du sheik Bab el Ehr

Le docteur Krollspell Qui aime faire des piqûres de sérum de vérité (mais pas toujours à la bonne personne)

Le fakir Surnommé «les yeux» il décoche des fléchettes empoisonnées au «radjaïdjah» le poison qui rend fou

Kurt Le commandant du sous-marin nom de code «requin» qui tente de torpiller le «Ramona»

Yamato Qui profitant de la folie passagère du pauvre «Didi», lui donne un sabre pour qu'il coupe la tête de Tintin

Omar Ben Salaad Dont les relations avec l'infâme Roberto sont moins connues
(voir à ce sujet les révélations d'Alphonse Dulaurier dans la biobraphie officieuse).

Fernand Legros Escroc et marchand de tableaux spécialisé dans le commerce des fausses œuvres d'art
le modèle d'Endaddine Akass ?




Le saviez-vous ?

Dans la première version de l'album Coke en Stock, la discussion entre les esclaves noirs et le capitaine Haddock se fait à la manière petit-nègre. Diverses associations ayant protesté pour que les esclaves parlent dans un français plus correct, Hergé modifia les dialogues. Les africains s'expriment depuis dans un français littéraire tandis que le capitaine Haddock continue de leur parler à la manière petit-nègre. Il en résulte un décalage rendant la situation encore plus comique.




Haut de page