titre Tintin Orange

  Passez le pointeur de votre souris sur l'image.      Pour ZOOMER loupe

L'histoire commence en 1950 avec la naissance des « Timbres Tintin » en Belgique (idée par ailleurs empruntée à la Suisse qui connaissait depuis longtemps le principe, avec ses fameux points « Silva » qui donnaient droit à des images à coller).

Les timbres Tintin belges (ce fut ce que l'on appellerait aujourd'hui une « succès story ») se trouvaient sur de nombreux produits alimentaires et familiaux, constituant une jolie collection dans laquelle je me suis totalement investi, jusqu'à en faire un catalogue.

C'est ainsi, parce que l'étiquette de Tintin Orange comporte un point, que je me suis intéressé à ce produit, d'autant que la rumeur disait qu'il n'avait jamais existé, rumeur colportée notamment par le magazine « Collectionneur-Chineur » qui, malgré mes mises au point, continue d'écrire que la boisson n'a jamais été distribuée.

Ce qui est exact, c'est que Tintin Orange n'a pas existé en Belgique, probablement parce qu'existaient les boissons Jucy et Whip et que les produits choisis ne devaient pas se faire concurrence.

En France, cependant la boisson a bel et bien existé et les Studios Hergé ont réalisé plusieurs projets d'étiquette avant d'en arriver à la définitive.

projet sur fond vert                                             essai marqué Hergé
Comme ce projet sur fond vert, dont l'original a été vendu chez katawiki pour 300 euros.
Et cet essai marqué Hergé et daté d'août 1960 mais sans mention de producteur et avec un indice T.




projet des studios Hergé                                             projet de collerette abandonné
Ce projet des studios Hergé, quasi définitif, probablement jugé trop foncé, et le projet de collerette abandonné.




étiquette définitive
Enfin l'étiquette définitive, mentionnant société des boissons Tintin-Paris, avec l'indice S, utilisée dès l'été 1961.


En effet, les premières publicités dans le journal Tintin datent de cette période, notamment : dans le journal Tintin en juillet 1961 puis dans celui du 7 septembre, Tintin Orange apparaît en 10eme position dans la liste des produits vantés.
Et, plus tard, le 12 octobre 1961, apparaît une page entière qui présente les bouteilles en mentionnant « nouveau ! ».



journal Tintin juillet 1961                                             journal Tintin octobre 1961

Cette même publicité précise :
« existe en petites bouteilles dans les cafés et en litres dans les magasins d'alimentation pour la consommation familiale »
ce qui ne laisse planer aucun doute sur l'existence de ces produits, d'autant que les publicités se trouvent jusqu'en 1964 au moins.


affiche dessinée par Savignac

1962 evénement : en août, une pleine page de publicité signée « Cheval Batany » montre une affiche dessinée par Savignac
présentant Tintin et milou buvant à la paille dans une bouteille de Tintin Orange (laquelle comporte l'étiquette originale).

Hergé, non consulté avant l'édition de cette affiche, met son veto à sa diffusion et obtient le retrait de toute cette nouvelle promotion. il faut avouer, bien que ce soit du Savignac, que le résultat n'est pas très heureux avec milou un os sous l'oreille ! est-ce là le début de la rumeur ? probablement !

A propos de cette affiche, les très rares exemplaires ayant survécu se vendent très cher : 6800 euros atteints à la vente Yann le Mouel en avril 2017 !



étiquette Champigneulles recto                                             étiquette Champigneulles verso

Parlons maintenant de cette étiquette de limonade Bellefontaine SIC marquée
Champigneulles, au dos de laquelle se trouve une publicité pour Tintin Orange .
trouvée par hasard dans un lot d'étiquettes, elle m'aura permis de faire une découverte très intéressante !

Essayant de comprendre pourquoi une publicité pour Tintin Orange se trouvait au dos, j'ai ameuté mes amis lorrains de « Tonnerre de l'Est » (anc. Tintin en Lorraine).

Grâce aux relations de l'un d'eux, Jacques Thomas aujourd'hui décédé, j'ai été en rapport avec le président du musée de la bière près de Nancy. Ce dernier m'a aimablement remis le rapport de l'assemblée générale du 29 juin 1964 des brasseries Champigneulles dans lequel il est indiqué que les brasseries Champigneulles possédaient de nombreuses sociétés-filiales, dont notamment la société Tintin Orange .

Ce document lève tout doute quant à l'existence de la boisson ! Extrait du rapport

Par ailleurs, depuis longtemps Champigneulles produisait de la limonade et des sodas, notamment les SIC orange, lesquels disparurent en 1962. il est donc très probable que le contenu de Tintin Orange fut précédemment du SIC orange et il n'est donc pas étonnant que les limonades Champigneulles fassent de la pub pour Tintin Orange .

Nous avons maintenant la preuve de l'existence réelle de Tintin Orange et nous en connaissons le contenu !

Anecdote: il faut aussi savoir que Coca-Cola, dans les années 50-60, cherchait à s'implanter en France et avait été « hébergé" quelque temps aux brasseries Champigneulles pour produire leur coca. ce qui explique le pin's avec Tintin buvant du coca !



le pin's Coca-Cola                                             le pin's Tintin Orange

Ce qui m'amène bien sûr à vous présenter une rareté : le pin's Tintin Orange !

Maintenant que nous connaissons la saga de Tintin Orange , il ne me reste plus qu'à vous présenter quelques objets de l'histoire :

petite bouteille de 21 cl                                             logo de la brasserie de la Meuse

D'abord la petite bouteille de 21 cl, achetée à un correspondant de Granville
en Normandie, lequel devait en récupérer une centaine dans le grenier d'un cafetier
mais qui ne put en sauver que quelques-unes après le passage d'une tempête qui ravagea le toit.

Cette bouteille présente comme caractéristique le logo de la brasserie de la Meuse gravé dans le verre, cette brasserie avait fusionné avec Champigneulles et avait donc aussi des intérêts dans la société des boissons Tintin.
L'étiquette, quant à elle, mentionne la valeur d'un demi-point Tintin (c'est celle présentée plus haut et que l'on voit sur les panneaux publicitaires en tôle ou en carton). On voit parfois cette étiquette sur ebay aux alentours de 100 euros !

Plaque en tôle sérigraphiée                                            

Plaque en tôle sérigraphiée éditée par SIGG objet très rare en bon état, avec son œillet et le carton de 3 millimètres, du même éditeur.

grande bouteille d'un litre                                             cul gravé 105 cl + 61

La grande bouteille d'un litre caractéristique avec son col cannelé et identifiable avec son cul gravé 105 cl + 61 (année de fabrication)
L'étiquette mentionne la valeur de un (1) point Tintin elle est introuvable !

capsule Tintin orange

Ces deux bouteilles étaient bouchées avec une capsule également introuvable et que je n'ai pas isolément !

pailles à boire

Enfin, quelques compléments sympathiques, telles ces pailles à boire

chevallet de bar

et ce chevallet de bar, mine de rien assez rare lui aussi !

Il ne manque plus à la collection que de dénicher un verre Tintin Orange , si tant est qu'il eût existé !

Avec l'aimable autorisation de Plinio Crivelli extraits de la conférence donnée lors de Tintinomaniak - château de la Mazure - le 2 juin 2018


Bonus Précédent  Page bonus précédente   Retour page  retour page bonus du site  bonus du site   Page bonus suivante  Bonus Suivant



pub hôtel Cornavin Genève

Haut de page